L'enveloppe Suisse neutre en CO2

Qui produit le gaz à effet de serre?
En 2004 les Suisses ont produit 7.3 t de de gaz à effet de serre par personne. En tout, cela fait en 2004 53 millons de tonnes. L'émission totale de ELCO s'élève à environ 42'704 tonnes.

Les transports
Le transport consomme un tiers de l’énergie finale suisse et engendre 40% des Emissions de gaz à effet de serre. Ce sont les transports aériens et routiers qui contibuent le plus à ces émissions. Les gros véhicules tout terrain et les vols courts ont un impact particulièrement élevé sur le climat. Un usager qui emprunte les transports en commun engendre pour le même parcours 20 fois moins d’émissions de gaz à effet de serre qu’en voiture. Plus le nombre de places occupées par véhcule est élevé, plus les émissions par personne sont réduites.

Les ménages
Les ménages consomment environ un tiers de l'énergie suisse et contribuent à près d'un tiers des émissions de gaz à effet de serre. Les chauffages au pétrole, au gaz ou au charbon génèrent davantage de gaz à effet de serre que les autres systèmes de chauffage et sont les plus répandus en Suisse.

La consommation
De l'énergie se trouve dans tout ce que nous achetons. Cette énergie dissimulée est ce qu'on appelle l'énergie grise. Elle est consommée lors de la production, du transport, du stockage, de la vente et du traitement des déchets. En incluant l'énergie grise, notre consommation utilise environ un tiers de l'énergie suisse. Il en va de même pour les émissions de gaz à effet de serre. C'est généralement dans les domaines de la production et du traitement des déchets qu'il est possible d'économiser le plus d'énergie.

Compensation
Quelque 7,3 tonnes de CO2 sont émises en Suisse par personne et par an. Afin de garantir la stabilité du climat, ces émissions par personne devraient être réduites le plus rapidement possible à un maximum de 1 à 2 tonnes de CO2 par an, une quantité qui est déjà émise à l'heure actuelle par l'utilisation normale des voitures. Des mesures de réduction sont demandées dans les domaines des décisions et des comportements personnels. De plus, les réductions de CO2 achetées à l'extérieur permettent de réduire rapidement les émissions globales de CO2.

Pour le climat, contrairement à la pollution atmosphérique, il importe peu de savoir où les gaz indésirables sont rejetés à la surface de la terre et où ils sont réduits. L'important est que les émissions mondiales de gaz à effet de serre reculent globalement. Il est donc judicieux d'économiser les émissions qui arrivent dans l'atmosphère à un endroit donné depuis un autre endroit. On appelle ce procédé la compensation.

Projets de protection climatique
Les projets de protection climatique de myclimate répondent aux exigences internationales les plus strictes en matière de qualité (Mécanisme de Développement Propre et Gold Standard). En complément de la réduction des gaz à effet de serre, il est prouvé que les projets contribuent au développement durable dans la région concernée. Ce n'est donc pas seulement le climat qui en profite, mais aussi la population locale. En tant qu'organisation à but non lucratif, myclimate garantit qu'au moins 80 % des paiements des compensations servent aux projets de protection climatique. Il s'agit de l'une des valeurs les plus élevées au niveau international.

Compensation des collections ELCO enveloppes et réalisations
Depuis mars 2009, la fondation de protection climatique mylimate soutient le développement écologique de Elco SA qui est ainsi en mesure de proposer des enveloppes neutres en CO2. Le calculateur de CO2 permet de calculer les émissions générées par enveloppe. Toutes les lignes de produit ainsi que toutes les réalisations individuelles peuvent être proposées avec un bilan neutre en CO2. Comme il n'existe pas de données précises concernant la composition matérielle de ces produits, la compensation des marchandises et du marketing direct est abandonnée. Compensation des émissions par les projets de protection climatique.